Le portrait est un élément récurent de l’œuvre de Yehuda Neiman.
Ce sont d’abord ses amis artistes qu’il prend en photo et dont il tire le portrait, mais aussi des rencontres faites à l’occasion de manifestations artistiques.
Puis, de nombreux amateurs lui commandent leur portrait ou le portrait d’un proche.

 Portrait sur métal, 65x100 cm

Neiman, Claude Gilli, 1980

Son mouvement propre le pousse comme toujours à multiplier les images, à faire varier les prises de vues, les supports de développement, à jouer sur les textures, à donner une autre forme à une même image: par exemple, en en multipliant les séquences; en les rehaussant à la peinture à l’huile; ou en pixelisant manuellement certains de ces négatifs pour produire un grain.

Photographie projetée sur toile rehaussée à l'huile, 180x116 cm

Neiman, Arman, 1981

Ces moyens techniques ne sont pas l’expression d’une stricte fantaisie, mais elle donne à percevoir quelque chose de celui dont il fait le portrait. Ainsi dans le tableau d’Arman où Neiman projette agrandit une planche contact de 1981 sur une toile sensibilisée, il fait un clin d’œil vers l’œuvre d’Arman. Neiman si proche des « Nouveaux Réalistes » partageaient par ses procédés techniques avec eux des préoccupations concernant le multiple, la multiplication, le recyclage de l’ancien, etc. sauf que lui ne recyclait que du matériau dont il était l’auteur, l’origine.

Neiman, Hains, « Classe tous risques », 1960

A côté des portraits proprement dits, sous forme de tableaux sur toile, sur aluminium, virés ou rehaussées à l’huile, ou de tirages argentiques en noir et blanc ou en quadrichromie sur papier, les archives de Neiman regorgent de clichés de ses contemporains – artistes, critiques d’art, curateurs-, ou de photos de lui avec ses contemporains (instantanés pris par d’autres),  pour nous d’une formidable richesse documentaire. Par exemple, Hains récoltant des affiches en 1960 ou Krajcberg composant
un tableau-relief sur une plage.

Voir liste (non exhaustive) des portraits d’artistes que Neiman a réalisés.

En 1982, Restany écrit : « Neiman excelle dans le portrait où il emploie souvent des objectifs à prismes spéciaux qui multiplient les visages […]. Cette multiplicité répétitive est un élément d’analyse extrêmement efficace […] ».

Une exposition rétrospective avait été consacrée à ses portraits (Ibiza, « Sa Nostra », Sala de cultura, 2001): 40 anys de vida dins l’art. Retrats d’artists, esdeveniments, situacions (ISBN 84-95352-74-5).