Frans Krajcberg, ami de Yehuda, rencontré au milieu des années 1950

copyrightY.Neiman, www.yehudaneiman.com
Frans Krajcberg à l’œuvre, Ibiza, circa 1958, photo de Y. Neiman

 

copyrightY.Neiman, www.yehudaneiman.com
copyrightY.Neiman, www.yehudaneiman.com

Portrait de Frans Krajcberg, 1967 Pietra Santa
photo 50x50cm et tirage du métal 50×60 cm

Documents extraits des archives de Neiman (photo et textes) sont présentés dans l’exposition “Paris 50-75, Frans Krajcberg, un brésilien à Montparnasse”
Les curateurs de l’exposition – Capucine Boutte, Sylvie Depondt et Eric Darmon- écrivent : « À Paris, le débat intellectuel et artistique des années 1960 bat son plein : guerre d’Algérie, crise de l’École de Paris, polémiques de l’Abstraction… Frans Krajcberg entre en contact avec des collectionneurs et des marchands comme Rose Fried, qui lui achète des gouaches pour sa galerie new-yorkaise. Fidèle à la pratique des artistes du quartier, il échange des tableaux contre des repas dans les brasseries : Patrick’s, le Select, ou encore la Coupole, où il rencontre Picasso et Giacometti. Frans Krajcberg, s’impose rapidement dans les milieux artistiques de la capitale et croise fréquemment artistes et critiques de toutes nationalités. Son ami photographe, peintre et sculpteur Yehuda Neiman, lui présente notamment le sculpteur Gigi Guadagnucci, et la céramiste Anita Tullio. Il se lie également d’amitié avec le photographe-reporter Roger Pic qui habite, comme lui, le Chemin du Montparnasse et s’entoure d’artistes venus du Brésil, comme les peintres Artur Luiz Piza, Flavio-Shiró Tanaka, Emiliano Di Cavalcanti, Cicero Dias, Lygia Clark ou encore le sculpteur Sérgio de Camargo, qui a étudié à Buenos-Aires avec Lucio Fontana. « 

L’exposition rétrospective consacrée à Frans Krajcberg est visible jusqu’au 26 mars prochain, à l’Espace Frans Krajcberg, Centre d’art contemporain Art et Nature, Paris 15.